Région du N’zi

La Région du N’zi est située au Centre-Est de la Côte d’Ivoire. Elle est limitée à l’Ouest par la Région des Lacs, au Nord par la Région de l’Iffou, à l’Est par les Régions de l’Iffou et du Moronou et au Sud par la Région du Moronou.

Le Chef-lieu de région, le département de Dimbokro est situé à 240 km au nord de la capitale économique (Abidjan) et à 80 km au sud-est de la capitale politique
(Yamoussoukro), dans la zone d’influence du Royaume baoulé. La Région du N’zi est composée de trois (03) départements:

– Dimbokro;
– Bocanda;
– Kouassi-Kouassikro.

En 2010, la population du N’zi était estimée à 98 246 (RGPH 2014) habitants, dont 63 219 dans le département de Dimbokro, 20 199 dans le département de Bocanda et 14 828 dans celui de Kouassi-Kouassikro. La région appartient au secteur mésophile du domaine Guinéen. Elle se caractérise essentiellement par:

– une zone de forêt humide semi-décidue dans sa partie orientale;
– une zone pré-forestière dans la partie occidentale.

Le régime pluviométrique de la Région du N’zi est bimodal. Il y a une alternance de saisons pluvieuses et sèches. Au total, nous avons quatre (04) saisons dont deux sèches et deux pluvieuses. L’on observe toutefois, ces dernières années, des perturbations climatiques avec de grandes conséquences sur la production agricole.

Le cours d’eau caractéristique du département est le N’zi. Il prend sa source au nord de la Côte d’Ivoire et se jette dans le Bandama. Ses crues sont relativement faibles à cause d’une pluviométrie peu abondante. Les principaux affluents du N’zi sont:

– le Kan situé à l’est;
– l’Ourogo qui longe le village d’Ahouansou;
– le Bongo qui jouxte le village de Booé-Akpokro.

La Région du N’zi a eu un passé glorieux parce qu’ayant été l’ancienne « boucle du cacao ». A ce titre, elle a pu bénéficier d’un certain nombre d’infrastructures dont la plus saillante reste l’usine UTEXI.

La réception de la fête tournante de l’Indépendance en 1970 avec les investissements qui l’accompagnent est aussi à son actif. De nos jours, la région a perdu ce rayonnement d’antan. Elle essaie de se reconvertir à la culture de l’anacarde, à l’hévéaculture et du cacao.

I- Vision, ambition et politique de développement

La vision globale de l’équipe du Conseil Régional conduite par M. N’guessan Koffi Bernard est de faire du N’zi, une région émergente à l’horizon 2020.
A cette échéance, la région sera un pôle économique, un grenier du vivrier, et surtout un pôle d’excellence agro-industriel, touristique et commercial de la Côte d’Ivoire émergente.

L’atteinte de cet idéal suppose la réalisation des cinq (05) performances suivantes:

1- une région ayant maîtrisé la destruction et l’expropriation de son patrimoine forestier;
2- une région disposant d’une agriculture mécanisée et diversifiée et d’une agro-industrie très performante;
3- une région autosuffisante au plan alimentaire;
4- une Région urbanisée à grande échelle avec un dense réseau de communication;
5- une Région modernisée, connectée au réseau des Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication (NTIC) et ouverte sur l’extérieur par la valorisation de ses potentialités touristiques.

II- Potentialités

L’agriculture, l’élevage, la pêche sont les principales activités économiques de la région du N’zi. A cela s’ajoutent le commerce, le transport, l’artisanat et le tourisme.
La Région du N’zi est arrosée par le N’zi dont les plaines sont propices à la riziculture et à de nombreuses spéculations agricoles. Mais l’agriculture, dans la Région du N’zi, reste peu diversifiée puisque les cultures de rente, constituées pour l’essentiel du cacao (17 108 tonnes) et du café (3 921 tonnes), occupent 50% de la superficie totale cultivée.

La Région du N’zi constitue ce qu’il est convenu d’appeler l’ancienne « boucle du cacao ». La culture du riz pluvial vient en deuxième position avec plus de 20% de la superficie totale cultivée. On y cultive également l’igname, le manioc, le maïs, la banane plantain, l’arachide ainsi que les cultures maraîchères et fruitières. Elle a une forte population agricole.

La pêche est pratiquée de façon artisanale. Le développement de cette activité économique pourrait constituer une importante source de revenus pour les populations locales.

Les activités de transport concernent les marchandises et les voyageurs. Mais ce secteur est malheureusement tributaire de l’état défectueux des routes. L’amélioration des voies d’accès aux localités rurales contribuerait énormément à l’écoulement des productions agricoles vers les grands centres urbains et au développement du commerce. En outre, la voie de chemin de fer qui traverse toute la région constitue un véritable atout économique

III- Des infrastructures pour le bien-être des populations

Le Conseil Régional du N’zi compte a son actif plusieurs réalisations.

Equipement de pompes à motricité humaine dans plusieurs villages (Adjoumanikro, Chrétienville, Kayabo, Totokro, Diéri-Kouassikro, Faafouet);

III.1- Au niveau éducatif

On note entre autres:

– construction et réhabilitation de plusieurs classes d’écoles primaires:
1- trois (03) classes, bureau et magasin à Bangokro et Djangoko;
2- trois (03) classes et bureau à N’dayakro;
3- bâtiments du collège à base 4 de Djangokro et Nzecrezessou;
4- tables-bancs pour les établissements primaires et secondaires.

III.2- Réalisations en cours

– un Collège à base 4 à Djangokro;
– le Collège Moderne de Bengassou;
– des logements de quatre (04) pièces pour maître en construction à Dadié Kouassikro et Akpatoufoué.

III.3- Sur le plan sanitaire, on note notamment

– un logement plus cuisine à Bendèkro;
– un bâtiment pour l’extension des locaux du service des urgences du CHR de Dimbokro;
– des équipements biomédicaux pour le CHR de Dimbokro (échographe portable avec harmonique tissulaire, rouleau de papiers pour imprimante de l’échographe, pot de gel pour échographie, lampe chauffante, lampe scialytique à pied, trois (03) stéthoscopes, trois (03) tensiomètres et produits médicaux divers d’urgence).

III.4- Réalisation en cours

– un logement de quatre (04) pièces pour infirmier en construction dans le village de Koffi Adoukro;
– le centre de santé de type II à Bendèkro.

IV- Contacts

Tél: 30 62 47 30 / 30 62 48 45 / 30 62 48 46 / 30 62 47 50
Fax: 30 62 47 49
BP: 1002 Dimbokro
E-mail: nzi.conseilregional@gmail.com