Région de l’Agnéby – Tiassa

Située dans le sud forestier de la Côte d’Ivoire et englobant la pointe sud du V baoulé savanicole, la Région de l’Agneby-Tiassa s’étend sur une superficie de 9 080 km² et compte 197 630 habitants (RGPH 2014). Elle est limitée au Nord par les Régions du Moronou et du Bélier, au Sud par la Région des Grands Ponts, à l’Est par la Région de la Mé et à l’Ouest par les Régions des Grands Ponts, du Gôh et du Lôh-Djiboua.

La région Agnéby-Tiassa est composée administrativement de quatre (04) départements :

– Agboville (chef-lieu de région) ;
– Tiassalé ;
– Sikensi ;
– Taabo.

Elle compte également seize (16) Sous-Préfectures.

Le Relief est généralement plat avec quelques élévations par endroit. Le climat de type subéquatorial, comprend quatre (04) saisons : deux (02) saisons des pluies et deux (02) saisons sèches. Une grande saison des pluies d’Avril à Juillet, pendant laquelle tombent les 2/3 des précipitations annuelles, une petite saison sèche d’Août à Septembre, une petite saison des pluies d’Octobre à Novembre et une grande saison sèche de Décembre à Mars.

Le réseau hydrographique est dominé par le Bandama qui traverse les départements de Taabo et de Tiassalé du Nord au Sud. Son principal affluent est le N’zi. On note aussi la présence de plusieurs cours d’eau au débit intermittent comme l’Agnéby.

L’histoire a conféré à cette partie de la Côte d’Ivoire, une structuration particulière qui fait d’elle un carrefour de rendez-vous des peuples. Ainsi les peuples autochtones, Abbey, Krobou, Abidji, Agni, Abidji-Agni (ou Agni Allangwa), Elomoin, Souamlin et Baoulé, qui sont des Akan venus du Ghana entre le XVIIième et le XIXième siècle, cohabitent avec des populations allochtones (Baoulé, Sénoufo, Wè, Bété, etc.) et des populations allogènes venues essentiellement des pays de la CEDEAO.

I- Potentialités économiques

L’Agnéby-Tiassa est une région essentiellement agricole où prédomine le binôme café – cacao pour les produits d’exportation. Au cours de ces dernières années, la culture de l’hévéa et du palmier à huile connaît un développement rapide et représente un appoint non négligeable dans le revenu des populations.

La culture de la banane douce, jadis prospère dans le département d’Agboville, y connaît un léger déclin, mais est en essor dans le département de Tiassalé. Grande productrice de (produits) vivriers (banane plantain, igname, manioc, etc.),

l’Agneby-Tiassa éprouve d’énormes difficultés pour l’écoulement de ces produits vers les marchés, du fait de l’impraticabilité des routes et pistes villageoises.

I.1- Au niveau de l’industrie

L’Agnéby-Tiassa compte quelques unités industrielles :

– Unités agro-industrielles

1- SCB (production et conditionnement de la banane à Tiassalé) ;
2- ADAM AFRIQUE (transformation de l’huile de palme à Sikensi) ;
3- HEVETEC (achat et conditionnement du latex à Sikensi) ;
4- TRCI (achat et conditionnement du latex à Agboville) ;
5- HUILERIE de Gbalékro à Agboville ;
6- NATURE et SAVANE (surgelé de jus d’ananas et de passion à Pacobo).

I.2- Unités de transformation du bois

1- FORÊT D’AFRIQUE, SCIERIE LIMBA à Tiassalé ;
2- IDES, STBI à N’douci ;
3- LFA, SNPRA à Agboville.

I.3- Atouts touristiques

1- Sites archéologiques d’Ahouakro (s/p Pacobo) ;
2- Centre de recherche scientifique de LAMTO (s/p Pacobo) ;
3- Le barrage hydroélectrique de Taabo ;
4- La fête du DIPRI à Sikensi ;
5- La tombe de Rubino à Rubino ;
6- La colline de Bonikro à Céchi ;
7- La tombe et barque du Capitaine MANEY à Tiassalé ;
8- Le cénacle et le Pont de Tiassalé.

I.4- Artisanat

1- Le Centre artisanat d’Agboville (fabrication de paniers, meubles à partir du rotin et objet d’art) ;
2- activités de pêche ;
3- Poisson : des activités de pêche artisanale sont pratiquées à Tiassalé et Taabo.

I.5- Activités de mine

1- exploration d’or en cours dans les localités de Taabo et de Tiassalé ;
2- Présence de manganèse à Aboudé.

I.6- Le transport routier

De nombreuses sociétés de transport exploitent les lignes inter-urbaines et régionales.

I.7- Transport ferroviaire

La région est traversée par une ligne de chemin de fer de 82 km d’Azaguié à Céchi.

La Région de l’Agnéby-Tiassa dispose en outre d’un barrage hydro-électrique, le barrage de Taabo, qui fournit 35% de l’énergie consommée en Côte d’Ivoire.

II- Vision, ambition et politique de développement

II-1- Vision

Député d’Agboville Sous-préfecture, M’Bolo Nando Martin, MBA Option Finances (Internationales à South Bank University de Londres), a été plusieurs fois classé parmi les Meilleurs Managers de la Grande-Bretagne (Who’s Who of Britain’s Business Leaders of Millenium). Toujours soucieux du bien-être de ses parents, il s’est impliqué très tôt dans le développement du Département d’Agboville par des actions d’envergure et de portée sociale. Cette vision l’engage, aujourd’hui, dans le développement de la Région avec son élection à la tête du Conseil Régional de l’Agnéby-Tiassa.

II-2- Politique de développement

Le rêve du Président M’Bolo Nando Martin est de valoriser les atouts indéniables de l’Agnéby-Tiassa : barrage hydro-électrique, matières premières, ressources humaines et main-d’œuvre abondantes ; existence de voies de communication interurbaine (autoroute, routes bitumées, chemin de fer), forêt et végétation abondante, sous-sol riche, proximité d’Abidjan (capitale économique à 50 Km) etc., pour en faire l’une des Régions les plus prospères de la Côte d’Ivoire.

C’est pour cela qu’il axe sa vision sur le tryptique Économie – Société – Développement :

– rendre l’Agnéby-Tiassa économiquement forte par une politique de développement économique basée sur une approche méthodologique scientifique déterminée à partir d’une méthode participative sur des objectifs stratégiques ;

– valoriser tous les atouts naturels et surtout des différentes couches sociales ;

– sortir la Région de l’Agnéby-Tiassa de sa léthargie et de son sous-développement qui impacte la société.

Pour le Député M’Bolo Nando Martin, servir l’intérêt général des populations de l’Agnéby-Tiassa est un crédo ; construire le présent de cette région, un souci majeur et anticiper l’avenir, une ambition légitime.

Cette vision, qu’il a décliné dans son programme de campagne est la suivante :

II-3- Tourisme, culture, sports et loisirs

Le développement touristique (promouvoir les potentialités touristiques de la Région), le développement culturel, le développement sportif et des loisirs,

II-4- Education, santé

La création et l’équipement des infrastructures sociales (éducation, santé).

III- Economie

Le développement des infrastructures commerciales le développement industriel par l’installation d’unités industrielles pour la transformation des matières premières produites localement. La construction de marchés de gros dans les quatre (04) Départements de la Région. La reprise des exploitations des nombreuses carrières qui existent dans la Région. La création d’emplois.

IV- Sécurité et protection civile

La construction de brigades et postes de gendarmerie et de commissariats de police, la construction d’unités de sapeurs-pompiers dans les quatre (04) Départements de la Région à l’image de celle de N’zianouan, le renforcement de la mobilité des agents des forces de l’ordre.

V- Urbanisation, logement et salubrité

Le développement et le renforcement des infrastructures urbaines et rurales. L’amélioration du cadre bâti des villages de la Région, la lutte contre l’insalubrité urbaine et villageoise, Gouvernance et coopération décentralisée. La gouvernance locale et la cohésion sociale, la coopération décentralisée.

VI- La promotion de la femme, des jeunes et des personnes vulnérables

Permettre aux jeunes et aux femmes d’avoir accès aux ressources sensibiliser les jeunes à l’esprit d’entrepreneuriat, financer les petites entreprises individuelles ou de groupes, créer un fonds d’installation et d’appui à l’initiative des jeunes et des femmes, apporter un soutien aux jeunes à travers le projet : un jeune, un hectare de cacao, d’hévéa, de banane ou de tout autre produit vivrier.

VII- Les projets réalisés

Le Conseil Régional de l’Agnéby-Tiassa depuis sa prise de fonction a réalisé plusieurs projets :

VII.1- Secteur socioculturel

Construction de cinq (05) foyers polyvalents à Bodo, Attiguei, Koyékro (Tiassalé) Pacobo, Ahirémou 2 (Taabo) ;

VII.2- Secteur éducation

Réhabilitation de trois (03) logements de maîtres à Grand-Yapo (Agboville)

VII.3- Secteur santé

– réhabilitation de dispensaire à M’Bérié (Agboville) ;
– réhabilitation de dispensaire à Gbessé (Agboville) ;
– réhabilitation de maternité et de logement de la sage femme à Elevi (Agboville) ;
– acquisition de deux (02) ambulances à Sikensi, Aboudé Kouassikro/Mandéké (Agboville).

VIII- Les projets en cours

Outre ces réalisations, plusieurs projets sont en cours dans la région :

VIII.1- Secteur santé

– construction d’un dispensaire à Allany (Agboville) ;
– construction d’un centre de santé à Grand-Yapo (Agboville) ;
– construction de centre de santé à Soukouéby (Sikensi) ;
– réhabilitation de centre de santé Guessiguié (Agboville) ;
– construction d’incinérateur de centre de sante à Guessiguié (Agboville).

VIII-2- Secteur éducation

– construction du rez-de-chaussée du bâtiment R+1 du nouveau collège moderne Gomon (Sikensi) ;
– construction d’un bâtiment de deux (02) salles de classes + bureau à Bodo (Tiassalé) ;
– construction d’un bâtiment de trois (03) classes + bureau Ahirémou 2 (Taabo) ;
– réhabilitation de 02 salles de classes à Bakanou B (Sikensi) ;
– réhabilitation de groupe scolaire primaire Oress-Krobou (Agboville) ;
– livraison de 1 010 tables-bancs pour les établissements primaires d’Agboville, Tiassalé, Sikensi et Taabo.

VIII-3- Secteur infrastructures économiques

– reprofilage lourd + traitement de points critiques axe Agboville-Oreskrobou- Elibou (47 km) ;
– reprofilage lourd + traitement des points critiques axe Laoguié-Attobrou (18,5 km) ;
– reprofilage lourd + traitement des points critiques axe Grand Morié-Lapo (8,5 km).

VIII-4- Secteur sécurité
– réhabilitation de deux (02) brigades de gendarmeries à Sikensi et N’douci (Tiassalé).

XI- Projets d’envergure en perspectives

– Espace touristique de l’Agnéby-Tiassa comprenant :
– Un (01) Hôtel 5 étoiles ;
– un (01) Salle de jeux ;
– un (01) Aire de repos ;
– (01) Free-shop ;
– centre de groupage de vivrier de l’Agnéby-Tiassa ;
– zone industrielle de l’Agnéby-tiassa ;
– un (01) marché, une (01) Gendarmerie,
– un (01) Collège par Sous/Préfecture ;
– opération immobilière 20 000 logements ;
– aménagement de bas-fonds rizicoles (10 bassins ~ 1000 hectares) et autres projets agricoles ;
– ouvrages de franchissement (ponts) de désenclavement sur l’Agnéby (Dingbè – Kassiguié et Copa Rubino – Pays M’batto).

X- Contacts

Tél : 23 00 55 40 / 41
22 52 53 41
BP : 612 Agboville
E-mail : regionagnebytiassa@gmail.com