Région du Folon

La Région du Folon fait partie du District du Denguélé. Elle est située au Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire. Elle a une superficie de 7 239 km². Elle fait frontière au Nord avec le Mali, à l’Ouest avec la Guinée et est limitée à l’Est par les Départements de Tengréla et Kouto, au Sud par les Départements d’Odienné, de Samatiguila et de Madinani. La région comprend deux départements :

– Minignan (chef lieu);
– Kaniasso.

La région compte quatre (04) communes (Minignan, Goulia,Tienko et Kaniasso), sept (07) Sous-préfectures et quatre-vingt huit (88) villages. Selon les données RGPH 1998, sa population est estimée à 65 205 habitants.

Bien que située en zone de savane, la Région du Folon possède des forêts. Mais celles-ci sont menacées d’une part, par les feux de brousse et d’autre part, par l’exploitation clandestine. Ce problème a pris de l’ampleur avec l’absence des services des eaux et forêts pendant la crise.

I- Les potentialités économiques

La région du Folon regorge d’énormes potentialités à valoriser comme suivent:

I.1- Les Infrastructures Economiques

Depuis le 22 mars 2013, 67 Km de routes non bitumées sont en cours de reprofilage de Kimbrila Sud à Minignan.

I.2- L’agriculture

Les cultures vivrières de récurrentes (Départements Minignan et Kaniasso) :

– igname 520 T/an;
– manioc 88 T/an;
– maïs 29 400 T/an;
– riz 38 600 T/an;
– arachide 12 250 T/an;
– anacarde 32 800 T/an (en 2011);
– coton 2 765 T/an (2012-2013).

I.3- Minier

Des prospections sont en cours dans le sous-sol de certains villages de la Région, principalement dans les Sous-préfectures de Kaniasso, Tienko et de Sokoro. C’est le cas des études menées par l’entreprise jofema mineral ressources dans plusieurs villages de la Sous-préfecture de Tienko et Sokoro. Ces travaux qui ont débuté en 2002 avaient étés stoppés avec l’éclatement de la crise et ont repris en 2007.

Les résultats partiels laissent entrevoir de réels espoirs selon la direction de l’entreprise. Compte tenu de l’étendue du périmètre exploré (20 km) et si les soupçons se précisent, ce serait une des plus grandes mines d’Afrique découverte dans ces localités.

En 2009, la société minière indienne taurian maganeze avait suspendu ses activités d’extraction du manganèse dans le village de Ziémougoula (Département de Kaniasso) suite à un litige qui l’opposait aux villages riverains du site d’exploitation.

I.4- Touristiques et Culturelles

Il existe cinquante (50) sites touristiques sur toute la région.

– Danses traditionnelles locales
Le n’zolo : les danseurs sont habillés avec les fils de sacs (en plastique) et dansent au son de tam-tam, filles et garçons en se couchant par terre.
Le yagbale djidounoun se danse au son d’une calebasse renversée dans une bassine d’eau et est pratiqué par les femmes.

Le donzo-goni est la danse des chasseurs (donzo), éxécutée par les initiés au son de la kora joué par un donzo.

– Cérémonies traditionnelles majeures des autochtones, à savoir le mariage traditionnel et religieux (musulman), le Konnzi qui est un rituel organisé par les chasseurs « donzo », un an après le décès de l’un des leurs, le Kolakéri un autre rituel organisé une semaine après l’excision d’un groupe de jeunes hommes, cette pratique se fait rare car interdite par la loi, elle est cependant pratiquée maintenant à l’enfance « quelques jours après la naissance.
– La végétation

La végétation est constituée par la savane herbeuse très boisée avec des galeries de forêts le long des cours d’eau (cas de la forêt classée du mont Mandant). Dans la Région, tout semble pousser à merveille. Parmi les arbres typiques du nord, on trouve les nérés, les anacardiers et les karités, « arbre miracle » dont le fruit peut se manger ou se transformer en « beurre » qui remplace l’huile et toutes les matières grasses dans les régions de savane et qui est aussi utilisé comme produit cosmétique.

On y retrouve aussi les arbres tropicaux à fleurs tels que les frangipaniers, les bougainvilliers ou les acacias. En outre, deux essences forestières sont exploitées pour les usages en ébénisterie à savoir le Teck et le N’gbin ou le bois de vennes.

– La faune

La faune est très diversifiée. On croise dans la région de nombreux babouins, des phacochères, des potamochères, des perdrix et des francolins ainsi que des antilopes, essentiellement des cobes de Buffon et des guib harnachés. On y trouve également des antilopes, des sangliers, les lapins, des boas et beaucoup d’agoutis dont la chair est très appréciée.

II- Vision et ambition

La région du Folon est une région dont l’activité principale reste l’agriculture. Le développement de cette activité permettra d’améliorer le quotidien des habitants de notre région. Le Folon mérite un développement accéléré par des investissements ciblés. Pour y parvenir, des partenaires BOT et tout autre forme de partenariats gagnant-gagnant est souhaité.

III- Politique de développement

Le Conseil Régional du Folon reste une collectivité décentralisée de l’Etat dont l’objectif clé demeure le développement local. A la différence des Trente (30) autres régions du pays, la Région du Folon est assez récente (en 2012). Elle n’a pas bénéficié des politiques de développement ciblé ni de l’ancien conseil général d’Odienné ni des autorités administratives et politiques
Au regard de cette situation, le développement du Conseil Régional du Folon est soumis à la pro-activité des acteurs que sont le conseil régional, les mutuelles de développement social et économique et de l’ensemble des fils et des filles de la Région. Cette vision, nous l’avons appelée le développement participatif et elle constitue notre devise.

Tout développement, qu’il soit social, économique, structurel ou infrastructurel repose sur la cohésion sociale dans la localité engagée.

Nos urgences sont entre autres :

– L’éducation à travers la réhabilitation et la construction d’infrastructures scolaires;
– la réhabilitation, la construction et l’équipement d’infrastructures sanitaires;
– la réhabilitation de la voirie et la construction du réseau routier;
– la mise en place de coopératives et de mutuelles de développement;
– la réhabilitation et la construction des pompes hydrauliques villageoises;
– l’acquisition d’ouvrage d’Hydraulique Villageoise Améliorée.
– la construction et la réalisation du siège du Conseil régional;
– la modernisation par la mécanisation de l’agriculture dans la région;
– la création d’activités pourvoyeuses d’emplois pour les jeunes et les femmes de la région;
– le développement de l’activité du transport dans la région.

Notre mission est certes, d’investir le plus rationnellement possible avec les allocations budgétaires notifiées, mais aussi développer un système de partenariats interne, sous régional et international sous la forme de coopérations ou de jumelages.

IV- Les investissements au titre de l’exercice 2013

Plusieurs investissements ont été réalisés par le Conseil régional :

IV.1- Au niveau des infrastructures économiques

– équipement des commissariats de la région en matériels Informatiques;
– réhabilitation du siège provisoire du Conseil régional;
– pose de deux (02) passages de buses B.A. sur l’axe Minignan-Sokoro;
– acquisition de matériels et outillages techniques pour les engins de TP de la région (Tiemba, Sokoro, Nzesso, Konela, Koliko, Touroundio, Nabagala, Doumbala, Kenigougouara);
– travaux de lotissement dans les villages de la région;
– construction d’un (01) marché couvert dans le village de Kouban;
– réhabilitation de quarante-huit (48) pompes villageoises dans la région.

IV.2- Au niveau de l’éducation

– réhabilitation d’un bâtiment au collège municipal de la commune de Minignan;
– construction de latrines des EPP de la région (Minignan), Nabagala, Banankoro, Sananféré-dougou, Welli, Kabangoué);
– équipement des écoles primaires en tables-bancs et mobiliers divers (DRENET de Minignan);
– acquisition de matériels informatiques pour les collèges moderne de Minignan et de Goulia.

IV.3- Au plan sanitaire

– Achèvement du Centre de santé urbain du Village de Goueya;
– travaux de Réhabilitation de logement du personnel sanitaire dans le village de Sokoro;
– équipements des centres de santé en matériels biomédicaux des villages de la Région.

V- Les réalisations en cours

– réalisation de deux (02) forages dans la région;
– aménagement de la clôture du centre de santé de la commune Tienko.

VI- Le plan d’investissement 2014-2016

Ce plan porte sur :

– l’extension du réseau électrique dans les villages de la Région;
– l’ouverture de rues dans les villages de la Région;
– le reprofilage et traitement de points critiques des routes en terre dans la Région Axes routiers de la Région;
– l’acquisition de matériels et outillages techniques pour les engins de Travaux publics de la Région;
– le lotissement des villages de la Région;
– l’achèvement du foyer des jeunes dans le village de Karala;
– la réalisation de deux (02) forages dans les villages de Naguina et Sananférédougou;
– l’acquisition d’un véhicule de type 4 x 4 pour la direction des services techniques et des moyens généraux du Conseil régional du Folon;
– l’équipement des services de la Région en matériels informatiques;
– la réhabilitation des écoles primaires publiques dans la Région;
– l’équipement des écoles primaires de la Région en tables bancs;
– la construction de latrines dans les écoles primaires publiques de la Région;
– la construction d’écoles primaires publiques dans les villages de la Région;
– l’acquisition de matériels informatiques pour le collège municipal de Kaniasso;
– la construction de la clôture du centre de santé du village de Sokouraba;
– l’équipement des centres de santé de la région en matériels biomédicaux;
– la réhabilitation des logements pour le personnel sanitaire dans la région;
– la construction de deux (02) marchés dans les villages de Gouèya et Kimbirila-Nord;
– l’élaboration du plan de développement stratégique de la région;
– la construction d’une auberge à Minignan;
– la réhabilitation des centres de santé dans les villages de la Région;
– la construction d’ouvrages semi-définitifs dans la Région (axes routiers de la Région);
– l’aménagement de sites pour projets agricoles dans les villages de la région;
– la construction d’une station de radio dans la Région dans la commune de Minignan;
– la création de six (6) parcs animaliers dans la Région (Minignan, Sokoro, Fanhala, Tiefinzo, Goueya et Goulia);
– l’aménagement de retenues d’eau à caractère agropastoral dans les six (6) Sous Préfectures (Minignan, Tienko, Kaniasso, Goulia, Sokoro, Mahandiana).

VI- Contact

Cél : 07 38 09 02 / 48 34 78 06
E-mail : regionfolon@yahoo.fr /regionfolon@gmail.com