La sous-préfecture de Gonaté

Gonaté est une ville Gouro, du Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire, située à 22 kilomètres de Daloa dans la région du Haut-Sassandra et à 359 km d’Abidjan la capitale économique du pays. Elle est érigée en sous-préfecture depuis le 6 octobre 2005. Elle est issue de l’ancienne circonscription administrative de Bédiala.

La ville de Gonaté est le regroupement de cinq grandes familles(villages) devenues aujourd’hui des quartiers qui sont: Gnazaboua; Djéhi, Mouan, Bêh et Zoha. Ces cinq villages forment la tribu Polouhozouho. En effet, pour faire face aux différentes guerres tribales, les 5 villages de cette tribu se sont regroupés pour créer un seul et unique village appelé Gonantinfla. Cette appellation, qui veut dire en gouro le village des Gonamantin fut transcrite par le colonisateur: Gonaté.

La nouvelle sous-préfecture de Gonaté qui compte 40 780 habitants comprend les .

Le village de Gonaté a été loti en 1957 par l’un de ses plus grands chefs: Ya-bi Gogoné Jacques (1907-1977). Il a géré le village de 1957 à 1977, date de sa disparition. Sous son instigation, Gonaté s’est agrandi et trois groupes scolaires furent construits. Boli bi Séri Léon, lui a succédé de 1977 à 1999.

Aujourd’hui, Gonaté dispose de quelques infrastructures qui sont: l’électrification, l’adduction d’eau courante, la téléphonie fixe et mobile, un dispensaire et une maternité, une pharmacie, des marchés et des commerces (boutiques et magasins). Gonaté est considéré comme la porte d’entrée du département de Daloa et le grenier de cette mégapole. En effet, chaque jour des gros camions chargés de produits vivriers quittent le site de chargement de ce village pour Abidjan. Gonaté, aussi, possède l’une des cinq plus grandes coopératives de production de cacao: Kavokiva. Cette coopérative, dont le siège social est à Gonaté, est exportatrice et fait sa fierté. Outre le cacao, elle est s’est spécialisée dans les autres cultures de rente et s’oriente aussi vers d’autres secteurs tel que le transport.