La commune de Koumassi

La commune de Koumassi est une collectivité territoriale dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle est un regroupement de quartiers ou de villages. L’organisation de la commune est régie par les dispositions de la présente la Loi n°2012-1128 du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités territoriales.

Située dans la zone sud d’Abidjan et dans l’île de petit Bassam, la commune de Koumassi fait partie des treize (13) communes qui composent le District d’Abidjan. Elle s’étend sur une superficie de 874 hectares. Cette commune est limitée au nord par la commune de Marcory, au sud par celle de Port-Bouët, au sud-est et nord-est par la lagune Ebrié; ce qui fait d’elle une presqu’île avec une belle façade lagunaire.

Dans le contexte nouveau de sortie de crise socio-politique, la commune de Koumassi présente de réelles opportunités d’investissement sécurisés et des facilités de partenariats institutionnels ou privés dans les domaines du social, des grands travaux, de la culture et de l’éducation, du tourisme, des sports et loisirs, de l’industrie et du commerce. Sa proximité d’avec le port d’Abidjan et l’aéroport Félix Houphouët BOIGNY lui offre des atouts géoéconomique. La commune de Koumassi est un véritable chantier nouveau qui se projette dans une perspective audacieuse de développement et de modernisation soutenue par une dynamique enclenchée au cours du premier mandat de l’équipe municipale dirigée par le Maire Raymond N’DOHI et sanctionnée par plusieurs prix de mérites nationaux et internationaux.

Situation Géographique

Elle a pour voisines, les communes de Marcory et de Port – Bouët. Dans ses parties Sud, Est, Nord – ouest, la commune est limitée par la lagune Ebrié. De par cette situation, elle bénéficie d’une belle façade et une brise lagunaire. La commune de Koumassi s’étend sur une superficie de 874 ha (8,74 km²) soit 2,4% de la ville d’Abidjan. Elle comprend quatorze (14) quartiers où l’habitat est implanté sur 65% de sa surface.

Ainsi:

– L’habitat sur cour (45%) dans la zone centrale.
– L’habitat en maison individuelles ou économiques (30%) se trouve dans les quartiers réalisés par des sociétés immobilières.
– L’habitat précaire (26%) concerne les quartiers: Grand Campement, Aklomiabla, Zoé Bruno, SOBRICI, YAPOKRO, Houpet Boigny 1 & 2, Quartier Divo où on compte environ 10546 baraques et 169 cases traditionnelles selon les résultats définitifs du R.G.P.H. 1998, institut de la statistique.
– L’habitat en immeuble représente 5%; enfin l’habitat moyen standing occupe 4%.
– Quant aux terrains urbains, ils occupent 17% de la surface. Les équipements, eux en occupent 8%.
Tout en notant ces chiffres officiels datant de plus de quinze ans à défaut de plus récents, nous faisons observer une évolution qualitative et quantitative de ces données sur le terrain depuis la mise en œuvre du programme de développement de la présente équipe municipale conduite par le Maire Raymond N’DOHI. En effet, le projet de restructuration des quartiers précaires démarré en 2001 et soutenu par l’Etat ivoirien, la Banque Mondiale et l’Union Européenne a profondément amélioré la qualité de l’habitat et l’aménagement du territoire avec des acquis considérables même s’il reste encore à faire et à parfaire.

Populations

La population de Koumassi est estimée à 317562 habitants (RGPH1998). Elle est composée de 159235 hommes et de 158327 femmes. C’est une population qui est essentiellement jeune; 57% de la population ont entre 15 à 39 ans. Avec ses 317562 âmes Koumassi se place en troisième position après Abobo et Yopougon. Elle est donc une commune populeuse.

En effet, on a enregistré en 1988, 235000 habitants qui sont passés en 1998 à 317562 habitants. Cette croissance de la population est surtout le résultat d’une immigration importante à cause des atouts économiques de la commune (38,64% de non nationaux en 1998).

Source: communedekoumassi.net