Gbéléban

Gbéléban, localité d’environ 5000 habitants est situé à 70 km d’Odienné à la frontière entre la Côte d’Ivoire et la Guinée au Nord-est du territoire ivoirien. Son appartenance à cette region du pays fait des habitants de ce gros village des mandingophones à l’instar de ceux d’Odienné, chef-lieu du département.

Ce village fut fondé par Koma et Fa Mossa Traoré, venus de Gbelebã, en Guinée. Leur ancêtre, Jagboyé, venait du village de Jenbaya au Mali. Jimankan, son fils, atteignit la Guinée où Manza, fils de Jimankan fonda le village de Gbelebãa. Manza eut deux fils, Koma et Famoussa qui, à leur tour fondèrent leur propre village près d’un arbre appelé gbélé au pie duquel ils firent un sacrifice. C’est de cet arbre que le village tire son nom. Les successeurs de Koma furent Dagbo, puis Diébori, Jima, Mangoroba et enfin Va Moro, père de l’actuel chef de village Amara Traoré qui, trop âgé pour commander, a délégué ses pouvoirs à Maniakaba Traoré.

Peu de temps après l’arrivée des Traoré, Mori Oulen Cissé, grand marabout venu de Bakongo en Guinée, reçut droit de cité de Koma Traoré. Le rayonnement des Cissé s’étendait alors jusqu’à Tiémé et Samatiguila. Mori Oulen Cissé était contemporain de Vakaba Touré (fin du XVIIIe siècle). Plus tard, ce fut Sirébéréma Cissé qui enseigna la religion musulmane à Samori Touré.