A la découverte de Samatiguila

Chef lieu de Sous-préfecture depuis 1974 et commune de plein exercice depuis 1985, ses limites sont :
– au nord : la Sous-préfecture de Tienko,
– au nord-est : la Sous-préfecture de Goulia,
– au sud : la Sous-préfecture d’Odienné,
– à l’est : la Sous-préfecture de Kaniasso,
– à l’ouest : la Sous-préfecture de Minignan.

Historique
Samatiguila a été fondé vers les premières années du 14ème siècle. Son peuplement s’est effectué par vagues successives de migration composées de familles Diaby, Samassi, (ou Souaré), Cissé, Soumahoro (ou Kanté), Savané (ou Sy), Touré, Béreté…qui appartiennent aux groupes sociaux Malinké, Senoufo, Sarakolé et Peuls de l’empire du Mali.

Ces familles très cultivées et très pieuses dans la pratique de l’islam, étaient porteuses du message coranique. Ainsi Samatiguila était devenu un centre intellectuel de toute l’Afrique de l’Ouest. Les élèves ou Talibés venaient de toutes les contrées pour y acquérir le savoir. Sa mosquée est l’une des plus anciennes du pays, elle date de plusieurs siècles et fait l’objet d’admiration. Les habitants s’adonnaient parallèlement au commerce, à l’agriculture et à l’élevage.

Population
Selon le recensement (RGPH) de 1988, la population sous préfectorale de Samatiguila estimée à 4 806 comportait 42,53% de population active (plus de 16 ans), tandis que la population communale estimée à 3 842 comptait 45,12% de population active.

En 1994, la population est estimée à 5 112 habitants aussi bien pour l’agglomération (ville) que pour la commune ; aucun village n’étant rattaché à la commune.
La population est dominée par deux grandes familles autochtones les Diaby et les Samassi.