A la découverte de Tabou

Population et société
Les populations autochtones du département de tabou sont des descendants de "Kla", originaires d’un sous groupe ethnique, les "Krao", connus dans la partie orientale du liberia. Ce sont donc des Klapo c’est à dire les enfants de "Kla" , qui ont émigré par petits groupes vers l’Ocean Atlantique, à la suite des guerres hégémoniques que se sont livrées les royaumes du Soudan au 12eme siècle, au nord de la Côte d’Ivoire.

Par la suite, les Klapo ont pris la dénomination de "Kroumen" par extrapolation de l’expression anglaise "Crew men" ou hommes d’équipage" , en rapport avec les premiers équipages" que le capitaine KRUX avait embarqué sur sa caravelle au 17ème siècle.

Le peuple Kroumen a été énormement influencé par la culture Européenne à cause de la navigation qui s’est pratiquée. Les traces de la civilisation anglo-saxonne et françaises sont visibles aujourd’hui à travers la danse Bollo, la fanfare et certaines habitudes vestimentaires comme la jupe écossaise. Toutefois, les coutumes ancestrales ont pu être préservées et dynamisées comme le témoigne la cérémonie d’ofrande de la cola pour souhaiter la bienvenue aux étrangers, le "KLE" qui est une danse de démonstration de scènes de guerre ainsi que le "BOYE" et le "WESSE" qui sont des danses de rejouissance.

Au niveau des croyances, une grande partie de la population, notamment dans le milieu rural, est demeurée animiste. le reste s’est convertie au christianisme (le catholicisme surtout, mais également le protestantisme et les cultes syncrétiques). L’Islam est pratiqué essentiellement par les populations venues du nord du pays; ce sont en général des commerçants ou Dioula.


Cadre géographique

– Précipitation : 1900 mm / an.
– Température moyenne : 25°C.
– Ensoleillement : 1000 heures / an.
– Principaux cours d’eau : le Cavally, le Tabou, le Nidja, le Hana, etc.


Végétation

Forte domination de la forêt de type équatoriale avec des forêts classées comme le Parc national de Taï, la forêt de la haute Dodo


Relief

Il est dominé par des plaines qui s’étendent entre de nombreuses collines dont la plus élevée est le mont "Kopé"


Faune

Elle est variée. Le Parc National de Taï, patrimoine mondial, abrite de nombreuses espèces: éléphants, buffles, antilopes, biches, phacochères, singes etc.

Tourisme

Les plages de Tabou font partie des plus belles du pays, voire de la sous-région. Près de
40km de plage féeriques partent de l’embouchure du Nidja jusqu’à celle du Cavally. Toutes
les activités balnéaires y sont possibles, en occurence la pêche sportive qui se pratique déjà
à Bliéron.
A coté de ces plages, il existe de nombreuses autres curiosités touristiques comme les monu-
ments historiques, les sites naturels (rochers de Bianké Rodioké), des curiosités culturelles
(les cases rondes de dehoulinké), les danses guerrières et de réjouissances.

Source: cgtabou.org