Séguelon

La Commune de Séguélon est à 960km d’Abidjan par Man et à 865km par Bouaké. Tiémé est au nord-ouest, Morondo et Dioulatiédougou au sud, Madinani au Nord et Boundiali à l’Est.

Seguélon a été érigé en commune par décret n° 95-942 du 13 Décembre 1995. C’est un département du District du KABADOUGOU et de la Région du Denguélé. Seguélon est devenu département depuis Juillet 2012. Sa population est agriculteurs et éleveurs. Seguélon est le chef lieu du Canton NOHOULO – FLADOUGOU qui est composé des départements de Seguélon et de Madinani. C’est une ville de 25 Villages dont la sous-préfecture de Ghongaha. Situé au Nord ouest de la côte d’ivoire, la Commune de Seguélon est à 960 Km d’Abidjan par Man et à 865 Km par Bouaké. Tiémé au Nord Ouest, Morondo et Dioulatiédougou au Sud, Madinani au Nord et Boundiali à l’Est de la commune de Seguélon. POPULATION de SEGUELON 14 219 Hbts en 1998
Soit Hommes : 6881 Femmes : 7338

L’histoire de la population de Séguélon s’apparente à celle de la Cote d’Ivoire. En effet, d’origine Sénoufo, elle serait venue de Koutchala (Mali) pour s’installer à Yerétchéré, village sénoufo du Département de Boundiali. Fuyant l’empereur Samory Touré et à la recherche d’un site propice à l’élevage, elle se serait installée dans le village de N’Gatta, ce qui signifie « j’ai pris » dans les environs de l’actuel village de Lillé ; au bord de la rivière Tiemba afin de permettre au chef de tribu Tchességuélo, propriétaire de bœufs « NOH » en langue locale, de les nourrir. D’où Nohoulo, nom de la tribu qui signifierait : « le pays des bœufs ».

Economie
-Commerce, Banque : CECP
-Elévage et agriculture (anacarde, coton, mais, igname, riz, etc.)