Le masque Kple kple

Chez les Baoulé du centre de la côte d'Ivoire, kple kple fait partie de la mascarade goli, au cours de laquelle quatre paires de masques différents (deux paires masculines et deux féminines) se produisent. Cet évènement très apprécié a lieu à l'occasion de fêtes et de divertissements mais aussi au moment des funérailles de dignitaires afin de détendre l'atmosphère.

Le goli des Baoulé est relativement récent (début du siècle), il a été emprunté aux Wan, une population mande apparentée aux Guro et située au nord-ouest des Baoulé. Etant donné son caractère profane, cette perfomance est en passe détrôner tous les autres rituels masqués des Baoulé beaucoup plus formels et rigoureux.

La paire de kple kple est la première à apparaître mais c’est la moins prestigieuse dans la hiérarchie des goli ; les masques féminins, plus importants, viennent en dernier lieu (il ne faut pas perdre de vue le caractère matrilinéaire de la société baoulé). Bien qu’ils fassent partie des paires masculines, les kple kple forment un couple dans lequel on peut distinguer le mâle rouge de la femelle noire (ce code de couleurs est parfois inversé dans certains villages). Les porteurs sont de jeunes garçons capables d’exécuter des danses simples au rythme rapide et soutenu. Plus on monte dans la hiérarchie des masques du goli, plus les danses sont complexes.

Anne-Marie Bouttiaux