Top 5 des plus grands ponts de Côte d’Ivoire

Le pont précède le développement a-t-on pour habitude de dire. Ceci pour souligner l'importance que revêt cette œuvre dans l'évaluation du développement économique d'un pays. C'est aussi un formidable outil de promotion touristique qui contribue à la renommée d'un pays et à son attrait pour les investisseurs étrangers.

La Côte d’Ivoire l’a si bien compris que le pays s’est engagée depuis 2010 dans un vaste programme d’investissements visant à moderniser ses infrastructures touristiques, qui sont de plus en plus mises en avant avec l’installation d’acteurs majeurs du tourisme africain tels que jovago.com, site de réservation hôtelière qui vous fait découvrir le top 5 des ponts qui impacteront à coup sûr, le développement de l’activité économique et touristique de la Côte d’Ivoire.

1- Le pont HKB Marcory- Riviera

Long de 1,6 km en deux fois 3 voies, il est le plus long pont de Côte d’Ivoire. Sa construction s’accompagne de celle d’un nouvel échangeur à trois niveaux sur le boulevard Valéry Giscard d’Estaing. L’ensemble de la construction de ce troisième pont a coûté 152 milliards de francs CFA. C’est donc une 3ème liaison trans-lagunaire de 6.7 km entre Riviera et Marcory, qui présente une forte nécessité économique : désengorger les ponts Charles de Gaulle et Houphouët-Boigny vieux de plus d’un demi-siècle.

2- Le Pont de Jacqueville

Deuxième pont du pays en termes de longueur (608 m) après le pont H.K.B, l présente comme avantage de désenclaver une région aux potentiels économique et touristique énormes. La région étant l’une des plus sous-exploitées du pays en termes d’infrastructures d’accueil et hôtelières selon www.jovago.com , partenaire du tourisme local qui entend en faire la promotion sur sa plateforme de réservation. Ceci en raison des difficultés jadis rencontrées pour s’y rendre.

3- Le pont de Bouaflé ou de la Marahoué

Troisième ouvrage, le mythique pont de Bouaflé ou de la Marahoué. Ce pont remplacera l’ancien ouvrage construit en 1953. Il est composé d’une seule voie. Le nouveau pont qui va coûter 7 milliards de Fcfa et dont la pose de la première pierre a eu lieu en septembre 2012 a déjà été achevé et livré. Long de quelques 124 mètres, le nouveau pont de Bouaflé, contrairement à l’ancien, va assurer une circulation à double sens avec deux chaussées d’une voie chacune. Toute chose qui devra améliorer le trafic sur les itinéraires Yamoussoukro-Daloa et Daloa-Zuénoula, et par ricochet, faciliter la circulation des personnes et des biens, tout en contribuant à réduire les risques d’accident.

4- Le pont de Béoumi

Les travaux lancés en novembre 2013 avancent à grands pas et devraient prendre fin en décembre 2015. Mais déjà, ses effets sont perceptibles dans la région. Lotissements, projets immobiliers et autres petits commerces (maquis, restaurants, boîtes de nuit et hôtels) ont recommencé à fleurir et augurent de lendemains meilleurs pour l’économie locale. Ce pont aura une longueur de 304m, une largeur de 10m sur 8 travées de 38,10 m. Avec une circulation de 2×2 voies avec 2 accotements de 1,25 m chacun. Le coût total du projet s’élève à 16 milliards de FCFA.

5- Le pont de Bassawa

Le dernier pont en construction est celui de Bassawa. Le lancement des travaux du pont construit sur la Comoé, dans le département de Sandégué, a eu lieu en novembre 2013. Ce pont long de 152 mètres, d’un coût de 3,9 milliards FCFA, sera livré incessamment. Cette infrastructure va permettre de relier la ville de Bassawa au département de Sandégué. Il sera un point de jonction entre le nord-est et le centre de la Côte d’Ivoire et permettra une meilleure qualité des échanges entre l’un des principaux bassins de production de l’igname, de la noix de cajou et les marchés de Bouaké et d’Abidjan. De même qu’avec les pays voisins et les pays riverains du fleuve Mano.