Le Musée Combes de Bingerville

Le Musée Combes de Bingerville a été crée en 1937 par Maître Charles COMBES sous le nom de l'Atelier Privé de l'Art. En 1938, par décret de gouvernement colonial, il devient l'Ecole d'Art Appliquée de BINGERVILLE dépendant de l'école des Beaux-Arts d'Abidjan.

En 1994, par décret, il devient le Centre Technique des Arts Appliqués avec plusieurs spécialités : la sculpture, le batik, la céramique, le vitrail, la mosaïque, le staff, le textile et la communication.

Les disciplines d’enseignement général sont également enseignées à savoir : l’anglais, le français, l’histoire de l’art, le droit et la gestion.

De 1937 à 1968, la structure a été dirigée par Maître Charles COMBES, le fondateur.

De 1968 à 1986 par M. Lucien TERIANT
De 1986 à 1994 par M. HOUPHOUET KOUADIO
De 1994 à 2000 par M. ZADI OURAGA Lazare
De 2000 à 2004 par M. Moussa YIRA
De 2004 à 2008 par M. WANOUMI AZIEMA Louis Marcel.
Depuis 2008 par M. Jean Baptiste LERRO

Musée COMBES !! Un peu d’art

Situé au quartier Porquet de Bingerville à deux cent mètre de la lagune au sud ce musée est un site d’art contemporain qui compte exactement quatre vingt onze pièces toutes réalisées par les élèves de M Combes. Ce nombre verra une augmentation en fin d’année avec les œuvres des élèves de troisième année. Comme tous musées ; le musée Charles Combes de Bingerville est destiné à participer à la vie culturelle du pays et à faire la promotion des us et coutumes de la Côte d’Ivoire. Hormis cet objectif le musée Combes est un support pédagogique aux élèves et aux enseignants du CTAA. Aussi, toutes les œuvres contenues dans ce musée sont des œuvres créées aux CTAA. En effet ce musée ne contient pas de pièces venues de l’extérieur. De plus, faisant partir du patrimoine ivoirien ce musée compte différentes œuvres notamment des pièces sculptées, des peintures… En effet les œuvres du musée appartiennent à l’Etat de Côte d’Ivoire parce que ces œuvres sont l’expression de la vie de la culture ivoirienne soutient M Koné premier responsable du musée. Par ailleurs ayant de bonnes relations avec les autres musées du pays, le musée Combe a abrité la journée mondiale du musée en Côte d’ivoire.

Des perspectives !!

Cependant pour en faire un aspect culturel les responsables du musée se sont alliés à des groupes scolaires, les lycées et collèges qui envois leurs élèves soit pour des travaux d’art, soit pour des visites. De plus, pour élargir ce volet le musée est en collaboration avec des agences de voyages qui contribuent à la promotion du musée ce qui a permis aujourd’hui au musée de faire partir d’une ligne d’agences de voyage. Aussi des expositions sur les œuvres des élevés de troisièmes années ont lieux toutes les fin d’année.

Une avancée notable mais…

La crise qu’a vécue notre pays durant ces dix dernières années à considérablement réduit le nombre de touristes, potentiels visiteurs du musée. En plus du problème lié à la crise, nombreux sont les problèmes que rencontre le musée, au nombre desquels nous pouvons relever celui lié aux manques de moyens financiers et de locaux pour agrandir le musée. Ainsi pour pallier à ses difficultés ce musée est rentré en partenariat avec des structures afin de solliciter leur soutient. C’est dans ce cadre que l’entreprise TAPA leur a offert un ordinateur. Partant dans cette même lancée le musée compte s’ouvrir sur l’extérieur afin d’avoir des moyens financiers et matériels mais aussi faire un réaménagement de l’administration du musée car cette administration occupe les un tiers du musée. En effet ce réaménagement permettra un agrandissement.

Un sursaut d’orgueil !!!

Afin de revaloriser ce patrimoine culturel, l’appel lancé par M Koné premier responsable du musée sur la valorisation et la promotion de ce précieux patrimoine doit susciter l’attention des hommes politiques mais aussi de la population. « Concernant les Hommes politiques nous avons besoins de leur aide pour la réalisation de nos projets afin de promouvoir l’expression artistique et du développement des activités touristiques à travers le musée Combes ». Et de continuer « Pour ce qui est de la population nous leur demandons de venir découvrir du musée tout en cherchant à connaître ses richesses ».

Source : SORO.F.Y