Nouvelle constitution : Achy Ekissi dénonce une constitution qui fait du Président de la République un roi.

-La nouvelle constitution est autocratique.

-Elle autorise un régime présidentiel  » fort « .

Le parti communiste révolutionnaire de Côte d’ Ivoire ( PCRCI ) a dénoncé avec véhémence le projet de constitution qui sera soumis au peuple par voie référendaire le 30 octobre prochain.

Son Secrétaire Général Achy Ekissi a, au cours d’ une conférence de presse animée ce mardi au siège du parti, dénoncé ce projet qui vise selon lui a conféré tous les pouvoirs au Président Alassane Ouattara.

 » A l’ analyse du contenu de cette constitution qui se voulait une rupture avec la constitution de 2000, une constitution dont les avancées au plan des libertés, de la la démocratie de la séparation des pouvoirs, du contrôle des élus, de l’ autonomie administrative et de la sauvegarde de la souveraineté, devraient projeter la Côte d’ Ivoire dans une république démocratique et moderne, l’ on dénote que le pouvoir Ouattara sert aux peuples une constitution d’ essence autocratique, encore enfoncée dans l’ivoirité, une constitution qui organise la succession au sein du RHDP « , a dénoncé d’ entrée de jeu le conférencier.

Pour le premier responsable du parti, le pouvoir en place gagnerait à expliquer au peuple par des débats de fond l’ importance de l’ adoption de ladite constitution au lieu de donner dans la précipitation. Cette précipitation dira t-il, peut-être facteur de trouble et de violence. La constitution de 2000 qui a consacré l’ivoirité n’est pas différente de celle proposée au peuple selon l’ orateur puisque la question sur la nationalité des grands parents demeurent au vu de l’ article 55 qui demande aux candidats de prouver la nationalité ivoirienne d’ un des parents au lieu des deux à la fois.

Concernant la décentralisation, l’ orateur a indiqué qu’ elle n’ existe que de nom puisque le Président de la République concentre tous les pouvoirs entre ses mains à travers le Programme présidentiel d’ urgence ( Ppu ). S’ agissant des institutions comme le Conseil Economique et Social, la Grande Médiature Achy Ekissi a indiqué que ces structures sont inutilement budgétivores et devraient être supprimées à l’ instar du Sénat que gouvernement s’ apprête à consacrer dans la nouvelle constitution.

Au total pour le PCRCI, la constitution de la  3 ème république tant annoncée pour mettre le pays à l’ abri d’ éventuels troubles va en réalité cristalliser les passions et fragiliser le tissu social.

Face aux manœuvres de l’ Exécutif qui veut coûte que coûte imposer cette constitution au peuple ivoirien devant un parlement monocolore, le parti de la machette et du marteau appelle le peuple ivoirien à se mobilier pour empêcher la fraude électorale. Il invite le peuple à œuvrer pour l’ avènement d’ une constitution qui institue un régime parlementaire qui garantit l’ expression de la souveraineté populaire. Pour terminer l’ orateur a dit la disponibilité de son parti à s’ associer à toutes les actions qui visent à dénoncer cette nouvelle constitution.

 

Actualité

Facebook