La RTI offre un spectacle haut en couleurs pour les 56 ans de la Côte d’Ivoire.

Les Ivoiriens étaient habitués depuis des années au traditionnel « Concerto de l’Indépendance » pour marquer chaque année la fête nationale à la veille du 7 août.  Pour la célébration des 56 ans, l’on a plutôt eu droit à un grand spectacle baptisé « Côte d’Ivoire, je t’aime ».  

Ce moment de célébration a été offert par le groupe de médias de service Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) au Palais de la culture d’Abidjan.

Il a d’ailleurs été diffusé en direct sur la chaine RTI1 le samedi 6 août 2016, sous le regard de personnalités  amoureux des arts et de culture venus découvrir l’histoire de la Côte d’Ivoire au fil des décennies.

Dans une fresque mise en scène par le chorégraphe ivoirien Georges Momboye, il a été donné de revivre l’histoire du pays d’hier à aujourd’hui.  Et dans cette dynamique, c’est la télévision, outil au service de la cohésion social, du développement qui a servi de leitmotiv.

Sur scène se succèdent pendant près de deux heures des dizaines d’artistes,  danseurs,  chanteurs tels  Bailly Spinto, Aicha Koné, Eba Aka Jérôme et plusieurs personnalités des médias et de la culture pour conter sous la forme de tableaux dynamiques les tranches de vie de la Côte d’Ivoire.

Tantôt paradis, tantôt lieu de rencontre et de brassage, mais aussi espace de violence et d’égarement de ses populations,  Bienvenu Neba, dramaturge, metteur en scène aura réussi à apporter sa touche en narrant des bouts du passé.

En vedette pour présenter le spectacle Georges Tai Benson, comme il le faisait dans les années 70 et 80 sur les antennes de télévision de la RTI.

C’est un public conquis, heureux d’avoir découvert son passé, sa culture et son histoire qui est reparti en espérant voir se renouveler ce genre de représentation, riche en émotions et en enseignement.

Au travers de « Côte d’ivoire je t’aime », le Groupe RTI a réussi à rassembler le public autour de son histoire intiment liée à celle du pays.

Une formidable façon d’assurer pleinement son rôle de média d’utilité public.

Actualité

Facebook