×

Côte d’Ivoire : l’Africa Open Innovation Summit pour une Afrique plus cloud et numériquement ouverte

Selon le cabinet Garner inc. avec une croissance estimée à 18%, le marché mondial du cloud public pèse 227 milliards de dollars en 2019 et 266 milliards en 2021. C’est pour donner un coup de fouet à cet écosystème en Afrique et en Côte d’Ivoire que s’est tenue la première édition de l’AOIS – Africa Open Innovation Summit les 25 et 26 Novembre 2021 à Abidjan- Radisson Blu Airport.

Africa Open Innovation Summit 2021 » (AOIS), est un évènement professionnel majeur en Afrique, pour l’Afrique, dédié à l’innovation bâtie sur les standards ouverts et sur le Cloud.

Pour Christelle Assirou, commissaire générale de l’Africa Open Innovation Summit 2021, ‘’c’est un pas de géant de voir une Afrique technologique, forte, résiliente et pleinement au service de l’humain des conditions sociales’’

‘’Africa Open Innovation Summit a pour objectif de présenter de nouvelles alternatives pour la construction de la société de l’information, de promouvoir les innovations technologiques basés sur les systèmes ouverts’’, a-t-elle ajouté.

Souligner la place de l’Open innovation, la réalité et le dynamisme économique dans le numérique sont là des points clés qui ont été débattu deux jours durant autour des plénières et ateliers à l’occasion de ce sommet

Évènement leader en Afrique en matière d’innovation technologique basée sur le Cloud et le Numérique ouvert, cette première édition de l’Africa Open Innovation Summit a jeté les bases des stratégies de développement de l’industrie numérique locale par l’appropriation et la vulgarisation des standards ouverts.

‘’Les logiciels à code source ouvert correspondent au développement de l’Afrique. Ils sont robustes, fiable. Les solutions open source peuvent être considérées comme des alternatives crédibles et peuvent nous permettre un changement dans le domaine de big data, santé, block Chain’’ a fait savoir Mamadou NAON, président du comité scientifique.

Souveraineté numérique entre conquête et protection des territoires et des espaces, Cloud et sécurité du cyberespace : l’âge d’or de la donnée, enjeu de la réglementation, mise en place d’une infrastructure de Cloud souverain, l’Open data, les nouveaux noms de domaine générique, la block Chain, le Virtual private cloud, l’innovation et Fintech sont tant de sujets qui ont été débattus et avec des panelistes de haut niveau.

Il faut noter que cette édition a vu la participation de M. Pierre Ouédraogo, consultant international, de M. Bayoh Isaac, conseiller Technique du MENUT, Franck SOPPI, Directeur de la transformation digitale de l’administration, Aka Gertrude, directrice Juridique de l’AIGF et des plusieurs experts de France, Burkina Faso, et de l’ILE Maurice

Elle a aussi mise en avant la coopération sud-sud avec comme pays invités le Burkina Faso et la Centrafrique représentée par Mme Tatiana YANGOUPANDE, Ministre conseiller en charge de la digitalisation et du développement des programmes.

Les derniers articles

Actualité

Facebook