Exposition : Zapata où l’ hymne au travail selon Williams Brown.

Williams Brown en pleine explication à côté de son oeuvre

Le céramiste Williams Brown est à l’ honneur à la galérie Houkami Guyzagn depuis le jeudi 09 mai dernier à travers  » Zapata « , une exposition qui met en lumière une quinzaine d’ œuvres sorties tout droit son atelier. Ces pièces en terre cuite rappellent le travail de précision et de dextérité qui préside à l’ exécution d’un tel ouvrage. A l’aide de la technique ancestrale qui implique l’ eau, la terre, le feu et l’ air, l’ artiste essaie de traduire quelques grands traits de la condition humaine.

Toutes ces pièces, au dire du céramiste, ont vu le jour sous l’ inspiration du morceau  » Zapata  » de l’ artiste John Yalley qui rend hommage à l’ orphelin qui est obligé de s’ adonner au travail pour s’ affranchir de sa condition de vie peu enviable. Ainsi à travers ses œuvres, l’artiste invite le public à s’ arrimer au travail en tant que condition nécessaire pour acquérir la liberté et la dignité. Face à l’ adversité l’ homme doit rester débout. C’est à toute cette philosophie de vie qu’ il nous invite à travers son travail.  » La tête pour penser et la main pour réaliser cette pensée « , tel semble être le message véhiculé par l’ artiste. Dans le processus de création la réflexion et l’action sont un couple indissociable selon l’expression de l’ex-pensionnaire des Beaux-Arts d’ Abidjan.

Sur ces différentes têtes anthropomorphiques exposées, on peut aisément distinguer des expressions aussi distinctes les unes des autres. Cela témoigne des différentes émotions qui nous habitent tous autant que nous sommes. Des traits les plus radieux aux traits les plus exécrables, c’est l’ homme dans toutes ses dimensions qui est exploré. En lui il y a du beau et moins beau semble dire l’artiste.

Dans une parfaite maîtrise de la poterie au colombin, l’artiste donne valeur et vie à ses œuvres qui ne rompent pas avec leur aspect utilitaire à travers un dispositif lumineux qui s’ exprime pendant la nuit.

Williams Brown est à sa deuxième exposition après celle de celle de 2016 à la galerie Koffi-Yao. L’expo court jusqu’ au 30 mai prochain. Pour des œuvres d’une telle qualité, un détour en vaut le coup !

Non classé

Facebook