Ciné Droit Libre: La 8 ème édition en croisade contre le terrorisme et l’immigration clandestine.

 » Le réveil de l’éléphant «  du réalisateur burkinabé Souleymane Drabo sera projeté en avant première à la cérémonie d’ouverture de la 8 ème édition du festival Ciné Droit Libre qui aura lieu le 11 novembre à l’Institut Français d’ Abidjan.

C’est l’information donnée par Yacouba Sangaré, Président de Ciné Connexion  lors de la conférence de presse qui a eu lieu vendredi dernier à l’Institut Goëthe . » Droit de vivre: luttons contre l’extrémisme violent et l’immigration clandestine «  est le thème retenu pour la présente édition qui mettra également un accent sur le droit des enfants marqué par une marche symbolique le 19 novembre.

L’un des moments forts de cette rencontre sera la conférence prononcée par Alioune Tine, directeur Afrique de l’ouest et du centre d’Amnesty International sur la problématique de l’extrémisme et de l’extrémisme. Pour le promoteur du festival, des droits liés à ce nouveaux types de comportements sont tellement importants qu’il apparaît nécessaire pour la société civile et pour les états de s’en imprégner. Pour la présente édition, un accent sera également mis sur les droits de l’enfant selon Doumbia Mamadou, Président du conseil d’administration du Réseau des acteurs des médias pour les droits des enfants en Côte d’Ivoire (Ramede-ci), structure partenaire du festival par l’organisation d’une marche et de la création d’un espace-enfant dédié à la promotion de leurs droits.

M. Kokou Delmas, directeur exécutif d’Amnesty International section Côte d’Ivoire a salué l’initiative et encouragé les promoteurs à continuer la sensibilisation à travers le cinéma. Même si c’est un combat de longue haleine, il reconnaît tout de même  que les lignes commencent à bouger depuis l’avènement de Ciné Droit Libre.

Fidèle à son slogan: un film, un débat, un master-class, Ciné Droit Libre sera plus proche des populations avec le village-festival qui sera installé au sous-quartier Koumassi-campement dans la commune de Koumassi. Des animations populaires ponctuées de projections et de concerts s’y dérouleront chaque soir.

Compte tenu de la thématique qui est plus que jamais d’actualité, le conférencier a invité le public à faire massivement le déplacement pour voir non seulement les films mais également à participer aux débats qui s’en suivront.

Au total ce sont 25 films qui seront projetés pour cette édition. La formation à l’endroit des réalisateurs sera animée par le documentariste allemand Florian Schewe. Notons qu’Amnesty International et la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire assureront le parrainage de cet événement. La 8 ème édition de Ciné Droit Libre prendra fin le 19 novembre.